Institut de Victimologie

ACTUALITÉS

LES GRANDS OUBLIES DE LA FRANCE ? »

le 17 janvier 2013 à 19h à l’Amphi Léon Duguit- 36 place Pey-Berland à Bordeaux CubeekEvents, la branche évènementielle du magazine Cubeek a organisé une conférence publique gratuite sur le thème de la maltraitance des enfants. Placée sous l’égide de la chaire Unitwin Unesco « Aborder la violence : un défi transdisciplinaire » et en partenariat avec la ville de Bordeaux, cette CubeeKonf est une occasion pour tous de venir débattre sur la question de « l’enfance en danger ou r
Chaque jour, un enfant décède suite à des violences familiales. C’est ce qu’affirme le psychiatre Gérard Lopez dans son livre « Enfants violés et violentés : le scandale ignoré » aux éditions Dunod - janvier 2013. Pour lui, comme d’autres professionnels, les statistiques et les enquêtes concernant la maltraitance infantile ne sont ni assez nombreuses ni assez complètes pour évaluer l’ampleur de ce problème de santé publique qui serait largement sous-estimé. Des centaines de milliers de victimes seraient-elles « oubliées » ? Ce chiffre noir mérite d’être questionné sans langue de bois et sans déni.
Quels sont les obstacles à une prise en compte efficiente de la question des enfants violés et violentés ? Les idées reçues ? Les tabous ? Les médias ? La formation des professionnels ? Et quelles seraient les mesures à prendre en terme de politiques publiques au plan médical, social et judiciaire ? ... Qui n’est pas concerné ?


COLLOQUE INTERNATIONAL : DISSOCIATION ET MEMOIRE TRAUMATIQUE, le colloque a eu lieu le11 janvier 2013 de 8h30 à 18h Grand Amphithéatre 12 rue de l'Ecole de Medecine 75006 Paris

Grand Amphithéâtre
12 rue de l'Ecole de Médecine 75006 Paris
Le 11 janvier 2013
Organisé par le Laboratoire d’Ethique Médicale de Médecine Légale de l'Université Paris-Descartes, avec la participation de l’Institut de Victimologie, de l’Institut Pierre-Janet, de la chaire Unitwin Unesco « Aborder la violence », de l’Institut européen de thérapies somato-psychiques (IETSP), de l’Aforcump, des éditions Dunod


Depuis une vingtaine d’année, dans les pays anglo-saxons, la dissociation au sens de Pierre Janet, est au centre de recherches qui ont considérablement éclairé la clinique des psychotraumatismes complexes. La recherche en neuro anatomie l’a fait passer de la métaphore à la validité scientifique.
La dissociation permet de comprendre certains troubles, sources d’erreurs d’interprétation ou de diagnostic très préjudiciables pour les patients : faux troubles psychotiques, troubles mnésiques atypiques, troubles du comportement auto et hétéro agressifs, conduites de revictimation, conduites stigmatisantes en justice, pseudo perversions, etc.
Au-delà du diagnostic, le traitement des troubles dissociatifs et du psychotrauma complexe, en pleine expansion, sera un des points forts du colloque.

8h45 Accueil des participants
9h00. Ouverture des travaux par M. Pr Christian Hervé Directeur du département d’Ethique Médicale et de Médecine Légale
MATINEE sous la présidence du Dr Israël Feldman, Docteur en victimologie, Président de l’Association internationale d’aide aux victimes de violence, Tel-Aviv
9h15 Petit historique de la dissociation, Isabelle Saillot, Présidente de l’Institut Pierre-Janet
10h00. La dissociation en psychotraumatologie, Marianne Kédia, docteur en psychologie, Centre du Psychotrauma de Paris
Pause
11h00. Les outils d’évaluation des troubles dissociatifs, Louis Jehel, Professeur de psychiatrie, Coordinateur du diplôme de psychotraumatologie de l’Université Paris-Descartes
11h45. Errances diagnostiques concernant les troubles dissociatifs, Gérard Lopez, Psychiatre, Coordinateur du diplôme de psychotraumatologie de l’Université Paris-Descartes
APRES-MIDI sous la présidence de Louis Jehel, Professeur de psychiatrie, Coordinateur du diplôme de psychotraumatologie de l’Université Paris-Descartes
14h00. Neuro biologie et neuro anatomie des troubles dissociatifs, François Ducrocq, psychiatre, responsable de la CUMP 59
14h45. Le cadre d’intervention dans la prise en charge des traumatismes complexes, Aurore Sabouraud-Seguin, psychiatre, directrice du Centre du Psychotrauma de Paris
Pause
15h15. Les thérapies somato-psychiques dans le traitement des troubles dissociatifs, Françoise Pasqualin, co-fondatrice de l’Institut Européen de Thérapies Somato-Psychiques (IETSP)
16h00. Le traitement des troubles dissociatifs et des conséquences des traumatismes chroniques
Johann Vanderlinden, Psychologue, Professeur à l’Université Catholique de Louvain
17h00. Conclusion, Christian Hervé, Professeur, directeur du département d’Ethique Médicale et de Médecine Légale


CONGRES DE PSYCHIATRIE ET PSYCHOLOGIE A NANCY

Le 20 septembre 2012, le docteur SABOURAUD-SEGUIN est intervenue au Congrès de psychiatrie et psychologie "l'Art de la Rencontre" à Nancy. .


La COHERENCE DES CHATIMENTS

Les travaux de l'année universitaire 2010-2011 dans le cadre de l'Institut de Criminologie de Paris (Université Panthéon-Assas, Paris II) se sont concentrés, sur trois questions fondamentales. Punir quoi? Pourquoi châtier? Comment sanctionner?
Les articles réunis s'intéressent donc, de manière globale, au thème de la cohérence des châtiments : hiérarchie, contenu et finalité des peines à travers quatre thématiques.
La commémoration du bicentenaire du Code pénal (1810-2010) a naturellement invité à réfléchir à l'évolution du droit « répressif » au moment où des études tendent à montrer que le droit pénal perd ses repères. Une logique sociologique conduit à suivre l'évolution des moeurs, tandis que les critères de la responsabilité se compliquent et que les peines deviennent de plus en plus hybrides.
L'atrocité des crimes commis dans « l'affaire » d'Outreau n'a échappé à personne. Mais, le traitement judiciaire et politico-médiatique en a renforcé le caractère dramatique. La faillibilité du témoignage comme mode de preuve est l'un des enjeux centraux de la compréhension de cette affaire. L'analyse psychiatrique et psychologique permet de mieux saisir ce qui rend difficile la prise en compte de la parole, en particulier celle de l'enfant.
Avec les interventions de Marie-Christine Gryson-Dejehansart, expert principal de l'affaire d'Outreau, Richard Michel, président directeur général de La Chaine Parlementaire de 2003 à 2009, Philippe Mazet, professeur émérite de pédopsychiatrie, Gilles Antonowicz, avocat, Emmanuelle Piet, présidente du Collectif féministe contre le viol, Geneviève Payet, psychologue clinicienne, Antenne réunionnaise de l'Institut de Victimologie.
On peut commander à l'Institut de Victimologie un DVD ou un CD avec les communications des intervenants.
La certitude de la culpabilité est indispensable à toute condamnation. Mais, la certitude de la peine n'est pas moins essentielle pour l'effectivité et l'efficacité de l'ordre pénal. Celle-ci peut être analysée selon deux interrogations : en quoi les exigences du système répressif convergent-elles avec celles de l'État de droit, et la certitude de la sanction équivaut-elle à une stabilité des normes juridiques ?
Enfin, cela fait trente ans que la peine de mort a été abolie en France. Comment ne pas l'évoquer ? Au-delà des débats récurrents lors de faits divers souvent sordides, il a fallu s'attacher à dépasser l'émotionnel pour analyser les enjeux historiques et doctrinaux d'une sanction longtemps considérée comme structurante.


CONFERENCE A L'INSTITUT DE CRIMINOLOGIE DE CASABLANCA

Vendredi et samedi 25 et 26 mai 2012, le Dr LOPEZ donne une conférence sur la victimologie à la faculté de droit, organisé par le Pr Mohamed JAOUHAR.