Institut de Victimologie

Comment aider un enfant ou adolescent victime

Lorsqu'un enfant vous révèle des actes de maltraitance ou d'agression sexuelle, il s'agit d'une marque de confiance qui engage votre responsabilité morale, pénale et surtout son avenir.

La démarche consiste à 1) reconnaître sa parole ; 2) poser l'interdit ; 3) encourager ; 4) offrir une aide performante.

RECONNAITRE SA PAROLE :

Tachez de contrôler vos réactions émotionnelles et cette tendance "naturelle" à minimiser ou refuser de croire à l'impensable : rien ne vous permet de douter a priori de la véracité de ses propos.

Dans tous les cas, il faut s'attacher à l'écouter et à ne pas faire une enquête ; vous n'êtes pas un enquêteur ; dites lui : "Je te crois".

POSER L'INTERDIT :

En nommant l'interdit, vous rétablissez les choses, car l'agresseur a tout fait pour qu'il se taise en le menaçant, en achetant son silence, en brouillant les messages.
Dites lui : " Il - elle n'avait pas le droit de te faire ça. C'est interdit par la loi. "

Ajoutez "Tu n'y est pour rien" parce qu'il n'est pas coupable de ce qu'il a subi comme il le croit.

ENCOURAGER :

L'enfant a pris des risques : si l'agresseur apprend qu'il a parlé, il risque gros.
Dites lui : "C'est courageux de parler".

OFFREZ LUI VOTRE PROTECTION :

Il serait inadmissible et même répréhensible par la loi de ne pas protéger un enfant en danger (en tant que citoyen, l'article 434-3 du Code pénal vous fait obligation à dénoncer les faits sous peine de poursuites pénales).

Dites lui : "On va tout faire t'aider "

Mais vous n'êtes pas forcément compétent. Vous n'êtes pas un professionnel de la protection de l'enfance. Expliquez lui que vous ne pouvez pas l'aider sans faire appel à de multiples compétences, mais rassurez le, dites lui que vous resterez à ses côtés, qu'il n'est plus seul et prouvez le lui.

Vous devez alerter la police ou la gendarmerie comme vous y oblige la loi.

Ultérieurement, faites appel au réseau. Consultez l'annuaire, vous y trouverez les associations contre la maltraitance ou contre les violences scolaires ; la liste d'avocats qui figurent sur la liste de la protection de l'enfance ; la liste des pôles de référence régionaux d accueil et de prise en charge des victimes de violences sexuelles ; la liste des consultations de soins spécialisés en psychotraumatologie.

Vidéo Pierre Lassus : Comment aider un enfant ou un adolescent victime